6 étapes pour en finir avec le syndrome de la page blanche

par | 27 Sep 2016 | Rédaction web

Si vous lisez ceci, alors peut-être avez-vous été victime du syndrome de la page blanche aussi appelée « blocage de l’écrivain ». Motivé, vous ouvrez un document vierge et vous avez beau chercher et tourner les idées dans tous les sens, impossible de trouver un angle d’attaque.

J’écris des tonnes de contenus pour le web et – vraiment jamais – je n’ai ce problème. N’allez pas croire que je fanfaronne ! Pour éviter le syndrome, j’applique juste 6 règles que m’a enseigné un professeur de philosophie il y a bien longtemps.

1- Tout est dans le titre !
Avant même de commencer votre article, vous devez en définir le titre. En quelques mots, il doit définir le but et le contenu de l’article. De la même façon qu’un voyage commence par un premier pas, tout article commence donc par un titre. Et un titre c’est déjà une page qui n’est plus blanche

2- Mettez le bazar
Maintenant que vous avez un objectif en vue, il ne reste plus qu’à tracer la route. Il y en a plusieurs à votre disposition. Avant même de chercher à écrire la première ligne, vous devez brainstormer (seul ou à plusieurs). Dès qu’une idée, même incongrue émerge en vous, notez là sur une feuille de papier; A ce stade, ne cherchez pas à organiser quoi que ce soit. Notez simplement toutes vos idées sans les juger. Une idée en amènera une autre et ainsi de suite. Bientôt vous avez une pleine page d’idées à exploiter.

3- Les femmes et les enfants d’abord
Ainsi donc, vous avez un paquet d’idées. Parfait, à présent, il faut les organiser de façon cohérente. Pour ce faire, il suffit d’utiliser une veille technique journalistique : on va les classer de la plus importante à la moins importante. Placez-vous dans cet état d’esprit : si votre lecteur abandonne l’article, quelque soit son avancement, il doit en avoir lu les éléments les plus importants

4- Une image vaut mieux qu’un long discours
Nous avons donc un titre et des idées bien organisées. Reste plus qu’à rédiger la première phrase d’accroche. Aïe ! Comment commencer ? Là encore, une technique journalistique vient à notre secours. Plutôt que de plomber l’ambiance dès le départ avec des concepts abstraits , un exemple sera plus facile à appréhender. Vous pouvez par exemple raconter l’histoire d’un personnage, John Smith, confronté au problème que votre article cherche à cerner.

5- Moi Même Maître du Monde
Alternative possible à l’exemple concret, vous pouvez aussi prendre le lecteur à partie. C’est d’ailleurs la technique que j’ai utilisée au début du présent article. Décrivez le problème avant d’en suggérer une solution.

6- Style, ne faut pas, préoccuper, se, du, il
Enfin, ultime conseil. Pour vous faciliter la tâche, ne vous focalisez pas sur le style mais plutôt sur le fond. Se préoccuper du style en même temps que du fond revient à gérer 2 problèmes à la fois. revenons à la simplicité avec des phrases courtes : sujet, verbe, complément. Ainsi vous vous concentrez sur l’essentiel : vaincre cette fichue page blanche !

Bonne rédaction !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.