Jasper ou Writesonic : quelle est la meilleure IA de rédaction automatique ?

par | 5 Avr 2022 | Rédaction web

ia rédaction automatique

Dans le cadre mon activité de consultant SEO et de rédacteur web, j’adore tester de nouveaux outils. La révolution en cours s’appelle GPT-3.

Il s’agit d’un modèle de langage entraîné avec 175 milliards de paramètres. Il a été développé par l’association OpenAI fondée par Elon Musk (qui est décidément partout). Cette intelligence artificielle est capable de rédiger des textes avec une prose impressionnante.

Sa puissance est disponible pour tout un chacun depuis juillet 2020 via l’API OpenAI.
Aussi a-t-on vu éclore comme le muguet au printemps une flopée de services de rédaction assistée par IA depuis lors.

J’ai pu tester de façon approfondie et depuis environ 6 mois deux de ces outils : Jasper et Writesonic.

Voilà le résultat de cette confrontation. Cet article vous présentera les avantages et les inconvénients de chaque solution, l’utilisation que j’ai pu en faire et les résultats obtenus.

Disclaimer : cet article contient des liens d’affiliation vers les services cités. Pour autant j’essaye de rester objectif dans mon analyse.

Quel est mon usage de ces IA ?

J’utilise ces outils de rédaction dans le cadre de mon activité de création de contenu. J’exploite l’intelligence artificielle principalement pour gagner du temps et pour améliorer mon processus de rédaction. Différents cas de figures sont possibles.

Ajouter du contenu contextuel en fin d’article

Ces outils de rédaction assistée par IA sont très pratiques pour ajouter rapidement du contenu complémentaire à un article. Cela permet d’apporter un plus au lecteur en lui donnant quelques informations supplémentaires. D’un point de vue du SEO, cela permet aussi d’utiliser plus de termes connexes au sujet principal et donc de permettre à Google de mieux cerner le sujet de l’article.

Un exemple : imaginons que je rédige un article sur la meilleure façon de choisir une cravate.

Je vais commencer par rédiger plusieurs paragraphes sur les différents styles de cravates, les différentes couleurs, les différentes textures, la meilleure façon de les associer en fonction des autres vêtements portés. Je peux par exemple interviewer un créateur de mode pour avoir un point de vue plus approfondi…

L’intelligence artificielle intervient alors à la fin de l’article. Je vais demander à mon outil de rédaction automatique de me créer un petit texte sur l’histoire de la cravate et sur les différents types de nœuds de cravate.

Le gain de temps est substantiel.

Créer des fiches produits ou remplir des annuaires

La rédaction de fiche produit est une discipline à part. La difficulté réside dans le fait de rédiger des centaines de fiches produits toutes différentes les unes des autres. La rédaction assistée par l’intelligence artificielle permet de gagner énormément de temps de limiter les répétitions et finalement de gagner en créativité.

Dans le cadre de mon activité, j’édite également des annuaires régionaux. Ce type d’annuaire liste les professionnels sur une région donnée. L’intelligence artificielle me permet de générer du contenu complémentaire beaucoup plus rapidement pour rendre la fiche plus intéressante avec des informations concrètes.

Par exemple, pour créer une fiche sur le métier de barbier, l’outil de rédaction va me permettre d’ajouter rapidement des informations sur informations nécessaires pour devenir barbier les différentes techniques mises en œuvre la meilleure façon de s’occuper d’une barbe…

Quelles performances pour la rédaction automatisée ?

J’ai effectué quelques tests de rédaction sur une période de 6 mois. L’objectif était de juger de la pertinence et de la performance de textes partiellement conçus par une IA.

Les contenus obtenus ont été réalisé entre 10% et 90% par une IA.
 Ils ont été publiés sur différents profils de sites : MFA, MS, blog perso, annuaire régional…

Je ferais un article très détaillé sur ces résultats mais voilà déjà quelques éléments à retenir :

  • indexation des pages à 80%, bien meilleure que pour du spin et du texte à trou par exemple
  • en bonus, environ 100 euros de revenus en affiliation ont été générés sur ces pages générées par une IA
  • des positions moyennes dans les SERP entre la 3ème et la 50ème place sur des requêtes avec un indice de difficulté faible

Une IA peut-elle remplacer un rédacteur ?

Soyons très clairs. Non une intelligence artificielle pour le moment en tout cas, n’a pas les capacités ni la créativité nécessaire pour remplacer un rédacteur humain qualifié et passionné.

Une IA peut toutefois remplacer un rédacteur moins qualifié, moins expert sur le sujet pour de la rédaction de texte plus générique souvent de qualité offshore (mais il y a des exceptions bien sûr).

Un outil de rédaction automatique va aussi aider pour le référencement naturel en faisant gagner du temps et en apportant du contexte, parfois même elle permet d’identifier des sujets que le rédacteur humain n’avait pas abordé.

Je crois que le débat qui consiste à se demander si une intelligence artificielle peut remplacer un rédacteur est probablement déjà dépassé. L’intelligence artificielle va devenir omniprésente non pas pour remplacer le rédacteur mais pour l’assister et l’aider à aller plus vite et être plus performant. Par exemple pour contrôler l’orthographe, la syntaxe ou la grammaire, suggérer des insertions de mots-clés (LSI keywords) ou des sujets complémentaires.

Pourquoi utiliser Jasper

Jasper.ai est probablement l’outil de rédaction assisté par intelligence artificielle le plus populaire. Il s’appelait autrefois Jarvis mais Iron Man lui a probablement intimé l’ordre de changer de nom en cours de route.

Présentation de Jasper.ai

Son tarif est de 59€ par mois en boss mode qui permet de créer des contenus longs et de générer 50.000 mots.

Jasper permet de créer une multitude de contenus en Français :
– des articles complets
– des résumés
– des tweets, des posts Facebook
– des réponses courtes à une question précise
– etc.

Son point fort ce sont les « recettes ». Il s’agit d’un ensemble de commandes qui vont être exécutées les unes après les autres pour obtenir le résultat escompté. On peut créer ses recettes ou utiliser celles des autres utilisateurs du système.

Un exemple de recette que j’ai beaucoup utilisée lors de mes tests
1. Pour un mot clef donné, créer un court résumé
2. Utiliser ce court résumé pour générer une introduction
3. Utiliser ce court résumé pour créer une structure d’article en 5 points essentiels
4. Développer chaque point séparément
5. Rédiger une conclusion

Qualité de la rédaction automatique de Jasper

Finalement c’est LA question le plus importante.

Pour une IA, Jasper propose des textes de bonne qualité c’est-à-dire avec une très bonne syntaxe, grammaire et une orthographe irréprochable. C’est du niveau d’un bon rédacteur off shore pour les connaisseurs.

Il faut bien comprendre que – de mon point de vue –  Jasper se veut plus être un outil d’assistance à la création de contenu qu’un générateur de texte automatique.

Le premier jet pour un sujet donné a souvent des difficultés à dépasser 1000 mots. C’est globalement du niveau d’un élève appliqué de seconde.

Pour obtenir un vrai résultat, il faut pousser Jasper dans ses retranchements. Pour se faire, on utilise notamment des commandes que l’ont valide en faisant un « commande + entrée » sur Mac OS.

Une commande ressemble à ceci par exemple : « > Développe le sujet de ceci  »

Jasper va alors générer un paragraphe supplémentaire pour développer une idée supplémentaire.

On peut aussi injecter les résultats d’autres modèles de contenu dans son article, donc il est possible d’insérer une FAQ de façon assez simple. On peut ainsi construire son article pas à pas. Ce n’est pas automatique mais on économise du temps.

Ergonomie et utilisation de Jasper

Pour vous donner une idée de l’interface et du processus de rédaction automatique de Jasper, voilà un exemple de la façon de l’utiliser :

1- D’abord, on commence par choisir le modèle de texte que l’on souhaite générer. Ici, j’opte pour le template « Long form » pour produire un contenu de type article de blog.

sélection du modèle

2- Ensuite, on choisi si on veut être accompagné ou commencer directement à produire du contenu

choix du mode de rédaction3- L’étape cruciale consiste à préciser le résultats que l’on souhaite obtenir. Il faut donc rédiger un rapide brief de moins de 600 mots pour permettre à l’IA de comprendre le sens et l’angle de l’article.

L’IA propose ensuite plusieurs titres puis plusieurs introductions. Il suffit de choisir celui et celle que vous préférez.

grandes étapes de la rédaction IA

4- Jasper produit le contenu par petits blocs d’environ 5 à 15 lignes. Il faut donc relancer la composition en appuyant sur le bouton bleu autant de fois que nécessaire. A chaque fois, il est conseillé de bien relire le texte généré car il peut y avoir des énormités, des approximations ou des répétitions.

Voilà donc un exemple de texte généré avec Jasper. Ici, il s’agit d’un article sur la meilleure façon de choisir une cravate.

Résultat obtenu

Mon avis sur Jasper

Jasper est souvent impressionnant dans sa capacité à aller trouver des infos complémentaires et à bien les présenter avec clarté. SI vous voulez un obtenir un résultat correct de façon systématique, vous devrez vous former à son utilisation car cela demande un peu d’expérience. Il faudra exploiter la puissance des recettes et des commandes spéciales et connaitre certaines syntaxes pour obtenir un résultat exploitable.

✔︎ Jasper est fait pour vous si :
– vous avez un peu plus de budget
– vous voulez peaufiner vos contenus en les construisant avec l’aide de l’IA
– vous avez un peu plus de temps à consacrer à chaque article

✔︎ Les plus
– SAV réactif
– l’utilisation de recettes et de commandes rend son usage très flexible
– nombreuses options pour travailler un contenu en allant progressivement dans le détail

✔︎ Les moins
– outil parmi les plus chers
– qualité des rédactions en première intention très variable
– produit moins de mots en première intention

👉  Recevez 10.000 crédits offerts pour tester Jasper en vous inscrivant avec ce lien

Présentation de Writesonic

Writesonic est un concurrent moins réputé (2 fois moins d’IP référantes :-p ) que Jasper. Je l’ai découvert au hasard d’une vente sur AppSumo.

Leur approche se veut radicalement simple : on indique un mot clef et l’outil propose des titres (excellents), une introduction, des H2 et une fois tout cela validé, on lance la génération de texte automatique en espérant avoir un résultats correct… ce qui est toujours le cas.

Un texte récent à propos d’un petit village inconnu m’a retourné une rédaction étonnante :
– un bref historique du village
– des statistiques démographiques récentes
– une liste de centres d’intérêts que je connaissais même pas alors que le village est à 10 Km de chez moi.

Utilisation et interface de Writesonic

L’interface et Writesonic est assez proche de celle de Jasper. Rapide présentation.

1- On commence par choisir le modèle de contenu que l’on souhaite générer.

Choix du template

2- Le processus se déroule en quatre étapes. La première étape consiste simplement à indiquer un titre pour l’article, l’outil peut aussi le générer lui-même avec simplement un mot clef en guise d’input. Writesonic propose alors une introduction à choisir parmi 3.

choix de l'intro

3- C’est à mon avis un des points forts de Writesonic, il propose automatiquement une structure avec des intertitres ce qui permet de guider la direction et l’angle de l’article. Bien sûr il est possible de réarranger ces intertitres d’en ajouter où d’en supprimer.

structure des intertitres

4- Autre point fort, pour développer une question ou un sujet il suffit de sélectionner le texte correspondant de faire un clic droit et de cliquer sur étendre pour obtenir plusieurs paragraphes à ce sujet.

option pour étendre le texte automatiquement

Mon avis sur Writesonic

C’est l’outil que j’utilise le plus souvent. Mis à part quelques petits bugs récalcitrants (que j’ai signalé au sav mais sans réponse de leur part) je suis souvent impressionné par la qualité des textes obtenus.

✔︎ Writesonic est fait pour vous si :
– vous recherchez un outil simple capable de produire un texte de bonne qualité en quelques clics
– votre budget est plus limité
– vous êtes pressé et devez produire du texte en masse

✔︎ Les plus
– prix très compétitif
– longueur et qualité des textes en première intention
– très peu de retouche à effectuer sur le texte de base
– interface simple et efficace
– API disponible (mais je n’ai pas eu de réponse du SAV à ma demande d’accès)

✔︎ Les moins
– SAV parfois absent
– petits bugs pénibles
– moins flexible que Jasper pour travailler un sujet pointu

👉  Bénéficiez de un mois d’essai gratuit avec Writesonic pour vous faire un avis
Visiter le site de Writesonic

2 Commentaires

  1. Jérôme Bertelot

    Hello,

    Merci pour cet article très bien documenté !
    Le truc c’est que comme d’habitude ils utilisent tous GPT-3.

    Writesonic a l’air intéressant mais la différence sur les tarifs annoncés est quand même bizarre :
    – Jasper en boss mode = 59$ les 50 000 mots
    – Writesonic = 15$ pour 100 crédits et « up to 50,000 words »

    Jasper serait 4x plus cher ? Je soupçonne le « up to 50,000 words » chez Writesonic de cacher quelques subtilités dans le décompte des crédits.

    Tu as pu vérifier la manière dont marche leur système de crédits ?

    Merci,
    Jérôme

    Réponse
    • Guillaume Devaux

      Merci ton com sympa.

      En fait, Writesonic a une formule à 45 dollars en full illimité avec un fair use… Pour le moment je ne rencontre pas de limite dans un usage « normal » de 100.000 mots par mois plus ou moins.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.