Suivi de positionnement Google : le guide pratique pour tout savoir

par | 17 Déc 2018 | Référencement naturel

Le référencement naturel d’un site internet est aujourd’hui un levier d’acquisition de trafic fondamental, pérenne et relativement économique. Aussi, n’ayons pas peur des mots, un site web efficace doit être conçu pour figurer en bonne place sur certaines requêtes ciblées. Reste à choisir ses mots clefs, à optimiser son site et son contenu et enfin à effectuer un suivi de positionnement Google pour contrôler que le travail effectué paye.

Qu’est-ce que le positionnement d’un site et pourquoi est-ce important ?

Le positionnement d’un site est un concept propre au SEO (Search Engine Optimization), cette branche du marketing web qui vise à faire remonter un site en tête des résultats de Google pour une combinaison de mots clefs donnée. Si un site s’affiche en première place sur Google lorsque l’on effectue une recherche sur le thème “machine à glaçon” on dit qu’il occupe la position 1.

Occuper la première place sur Google pour une requête donnée est important car cela draine du trafic sur votre site et parmi ces visiteurs, certains seront surement enclins à vous acheter vos produits ou services. Sur un requête lambda, on estime que le premier résultat affiché par Google capte 60% des clics, le deuxième capte 20% et le troisième 10%. Les résultats au-delà s’octroient donc environ 10% du trafic de recherche et au-delà de la première page de résultats de Google, on tombe dans l’anonymat quasi-complet.

Bien différencier le positionnement naturel du positionnement payant

Nos clients sont très souvent sidérés de découvrir que les 3 ou 4 premiers résultats d’une recherche Google sont en général des liens sponsorisés, donc de la publicité. On parle ici de résultats payants puisqu’il faut payer pour y apparaitre selon un système d’enchères. Un clic sur un de ces résultats coûte au moins 15 centimes à l’annonceur et cela peut monter jusqu’à 3 euros LE clic et même bien plus. Vous comprenez donc d’autant plus l’intérêt du référencement naturel.

Le positionnement naturel correspond aux résultats qui s’affichent en dessous de ces liens sponsorisés. Il est “gratuit” car un clic sur ces résultats ne vous coûtera rien si votre site s’y trouve. Je place le mot gratuit entre parenthèses car bien que le clic ne vous coute rien, réussir à obtenir cette première place sur Google demande un minimum d’efforts.

Différence entre résultats sponsorisés et naturels

Quels facteurs influencent votre positionnement Google ?

La question des facteurs qui influencent la position de votre site pour un mot clef donné fait couler beaucoup d’encre. Des livres entiers traitent de la question. Mais heureusement, Google lui-même donne quelques conseils et bonnes pratiques qu’il est possible de saupoudrer d’un zeste d’expérimentations pour avoir un panorama presque complet sur la question.

En résumé, on distingue deux grands types de facteurs qui influencent votre positionnement SEO :

les facteurs on site. On parle de facteurs “propres au site” en français. Il s’agit de la qualité de ses contenus (images, textes, vidéos…), de la façon dont il est structuré (arborescence, schéma d’url…) et de certains critères techniques (vitesse d’affichage, code simple…). IL y en a d’autres mais par souci de simplicité, gardons ceux-ci.

De façon schématique, il est possible d’affirmer qu’un site avec des textes intéressants et détaillés, qui apportent une réelle information à l’internaute, dont chaque page est facile à trouver car bien rangée et qui s’affiche rapidement aussi bien sur pc que sur mobile… et bien ce site aura de très fortes chances d’être mieux positionné qu’un site avec un contenu pauvre, mal écrit, sur un site entortillé et lent.

les facteurs off site sont aussi importants. Il s’agit des facteurs “en dehors du site”. Principalement sa réputation qui se mesure grâce au nombre et surtout à la qualité des liens que font d’autres sites vers votre site et à votre présence sur les réseaux sociaux.

De façon schématique et toutes choses égales par ailleurs, un site qui dispose de nombreux liens issus de sites de référence sur un sujet donné sera mieux positionné qu’un site sans lien ou de piètre qualité. Si un site qui parle de chaussures de trekking obtient un lien de la Fédération Française de Trekking, Google sera enclin à considérer ce site comme probablement fiable.

Quels mots clefs suivre pour contrôler la performance SEO de son site ?

Votre site se doit d’être positionné sur les mots clefs les plus importants pour votre activité. On peut d’emblée citer vos marques ou enseignes qui constituent votre identité sur internet.  Viennent ensuite les mots clefs correspondant à votre cœur d’activité, ceux qui définissent ce que vous vendez.

SI vous avez une activité locale, où la dimension géographique à de l’importance, par exemple si vous gérez un magasin, il est pertinent de suivre le positionnement Google de mots clef géomodifiés, c’est-à-dire en ajoutant une localité à une requête de cœur de cible.

Par exemple, un spécialiste de la fabrication de meubles en acier a tout intérêt à apparaitre en bonne position sur Google sur des combinaisons de mots telles que :

  • Meuble en acier
  • Acheter meuble en acier
  • Meuble en acier sur mesure
  • Table en acier
  • Chaise en acier
  • Meuble en acier Orléans (requête géomodifiée)
  • Etc.

Idéalement, le mot clef parfait est celui qui répond aux critères suivants :

  • Il est recherché à de multiples reprises
  • Il n’y a pas trop de concurrence (en qualité et en quantité) positionnée dessus
  • Il implique une intention claire ( si on reprend l’exemple précédent être positionné sur le mot “acier” est bien sûr génial mais trop vague. L’internaute fait peut-être une recherche générale sur la fabrication de l’acier et n’a pas d’intention d’achat d’un meuble)

Comment savoir combien de fois un mot clef est-il recherché ?

En corollaire du paragraphe ci-dessus, peut-être vous-demandez-vous comment il est possible d’estimer le nombre de fois qu’un mot clef est recherché sur Google. La solution, c’est Google lui-même qui nous la donne. Pour estimer ce nombre, vous pouvez vous inscrire gratuitement sur Google Adwords puis ouvrir la section “outils” et choisir “Google Keyword Planner“.

Cet outil dantesque vous permet de saisir une combinaison de mots clefs et d’obtenir le volume de recherches correspondant. Vous êtes dès lors fixé de façon précise.

Volume de recherche mot clef

Exemple d’analyse de volume de recherche pour un mot clef avec Google Keyword Planner

Le concept de longue traine

Même si votre site web est parfaitement optimisé pour cibler vos mots clefs de cœur de cible, il sera aussi positionné sur d’autres mots clefs que vous n’avez pas explicitement souhaité viser. C’est plutôt bénéfique car cela vous apporte du trafic supplémentaire.  Cet ensemble de mots clefs bonus forment ce que l’on appelle une longue traine.

Comme la traine d’une mariée qui est faite d’un tissu très fin, chacun de ses mots bonus vous apportera très peu de trafic. Par contre, comme il y en aura vraiment beaucoup, votre traîne finira par devenir vraiment longue… tellement longue qu’au final, elle va représenter environ 80% du trafic généré par Google sur votre site.

Idéalement, il faut donc aussi pouvoir effectuer un suivi de positionnement Google de l’ensemble de ces mots clefs. C’est d’ailleurs extrêmement intéressant car vous y découvrirez des merveilles. Par exemple des mots clefs oubliés ou mis de côté initialement ou des synonymes mais pour lesquels vos clients ont un véritable attrait et que vous pourriez travailler de façon explicite mais aussi de nouvelles tendances sur un marché etc.

Comment suivre gratuitement les positions de vos mots clefs principaux ?

Bien sûr, vous pourriez une fois par jour faire une recherche sur Google sur les mots clefs qui vous intéressent et reporter votre place dans un tableur. Mais vous serez vite débordé et y passerez trop de temps (sans parler du fait que Google, adaptant les résultats à vos habitudes de recherches, risque de vous afficher votre site plus haut que pour un internaute lambda) . Heureusement, il existe des solutions automatiques et fiables pour effectuer un suivi de positionnement Google sans perdre de temps.

La première solution gratuite consiste à utiliser un autre outil mis à disposition par Google, j’ai nommé Google Search Console. L’outil est une mine d’information sur la situation du référencement de votre site internet. Vous y retrouvez la liste de tous les mots clefs positionnés sur Google avec pour chaque mot clef :

  • Le nombre de clics
  • Le nombre d’affichages
  • Le taux de clic
  • La position du mot clef
  • La ou les pages vers laquelle renverra Google si l’internaute clique le résultat depuis le moteur de recherche
  • Le nombre de pages indexées
  • Et encore beaucoup d’autres données d’une valeur incommensurable.
vue de la Google Search Console

Vue de la Google Search Console avec l’évolution des positons Google

Le seul inconvénient de la Google Search Console c’est qu’elle ne vous renseigne pas de façon immédiate sur l’évolution dans le temps des positions SEO de chaque mot clef, il faut pour cela ouvrir chaque mot clef un par un pour consulter sa courbe d’évolution.

Un exemple pratique d’utilisation de Google Search Console

L’exemple ci-dessous montre comment il est possible d’utiliser la Search Console pour améliorer ses positions Google.

Exploitation des données de positionnement

Pour ce site, j’ai filtré les résultats pour n’afficher (en bleu) que les mots clefs qui se positionnent en moyenne au delà de la 10ème place (donc en seconde page de résultats). J’ai ensuite classé ces requêtes en fonction du nombre d’affichage (en orange), donc de l’intérêt quelles représentent pour les internautes.

On constate que les 3 requêtes “acide folique aliments”, “manque de calcium” et “poivre de cayenne” pourraient générer beaucoup plus de visites sur le site si on arrivait à passer en première page de résultats. L’ensemble de ces 3 mots clefs génère environ 3600 recherches tous les 3 mois. En se positionnant en première page nous pourrions sans doute récupérer 10% de ce trafic sur le site et probablement plus.  On pourrait donc assez facilement obtenir environ 300 visites supplémentaires juste avec ces 3 requêtes.

Pour passer en première page, plusieurs solutions sont possibles :

  • Améliorer la page de votre site que Google considère comme pertinente sur ce sujet : plus de contenu, une vidéo, plus d’images, une mise à jour de données statistiques
  • Obtenir quelques liens depuis d’autres sites vers ces pages
  • Placer quelques liens depuis d’autres pages de votre site vers la page concernée

Vous pourriez aussi retravailler l’intitulé de la page avec un titre plus accrocheur et qui incite à la curiosité car comme vous pouvez le constater, le taux de clic (en vert) est également assez faible.

Analyser ses positions Google Search Console avec une feuille de calcul

La Google Search Console permet d’exporter un fichier récapitulatif de vos positions par mot clef au format Excel. Il est possible d’utiliser cet export pour effectuer une analyse des positions de son site de façon globale. On cherche ici à savoir combien de mots clefs se placent en moyenne entre la 1ère et la 3ème position, puis entre la 3ème et la 10ème places etc… et ceci sur une période donnée.

J’ai créé un petit outil qui permet de faire cette analyse en quelques secondes. Il s’agit d’une feuille Excel contenant des macros (il faut les activer au préalable lorsque vous ouvrez la feuille) et qui va effectuer un décompte du nombre de mots clefs par segment de positions. Voilà à quoi ressemble l’outil :

feuille excel d'analyse des positions SEO

Il suffit de copier-coller votre export Excel (ou CSV) à partir de la ligne 2 pour lire les résultats à droite. Vous obtenez la répartition de vos mots clefs en fonction de leurs position moyenne. Pour télécharger la feuille, vous pouvez cliquer ici (zip).

La google Search Console ne propose que des résultats pour vos 1000 premiers mots clefs. L’analyse est donc partielle car bien souvent , si vous avez un gros site riche en contenu, vous aurez plus de 1000 combinaisons de mots en top 100.  Dès lors il vous faudra un outil d’analyse complémentaire dont certains sont détaillés ci-dessous.

Outils de suivi de positionnement Google premiums

Il existe des alternatives à la Google Search Console qui présentent l’avantage d’offrir une vue plus synthétique en un coup d’œil pour votre suivi de positionnement Google. En particulier si vous souhaitez contrôler les positions de plus d’un site à la fois et de façon rapide. Ces outils sont payants, il en existe de nombreux mais deux d’entre eux ont ma préférence :

Monitorank.com

Cet outil de suivi de position est un des moins chers soit environ 4 euros par mois pour 100 mots clefs. Si vous souhaitez tester, Monitorank propose un suivi de 10 mots clefs gratuit. Une récente mise à jour permet d’offrir une vue synthétique plus pratique et quelques fonctionnalités bonus comme la suggestion de mots clefs à suivre ou à essayer d’obtenir.

SERPwatcher.com

Cet outil permet de suivre 700 mots clefs pour moins de 25 euros par mois si on souscrit à l’abonnement annuel. Pour ce tarif vous avez en complément une suite d’outils d’analyse SEO de bonne qualité : évaluation de la difficulté de se positionner sur un mot clef en fonction de la concurrence, suggestion de mots clefs, analyse des liens entrants de votre site ou de ceux des concurrents, analyse des paramètres SEO on-page de votre site etc…

SERPWatcher : un excellent outil de suivi de positionnement Google

Voir ici une liste plus détaillée d’outils de suivi de positions payants

Comment savoir sur quels mots clefs sont positionnés mes concurrents (et comment les dépasser)

SEMrush.com est une autre solution de suivi de positionnement Google mais plus onéreuse car elle comporte une quantité phénoménale de données à analyser. Elle s’adresse plutôt à des référenceurs chevronnés. Cependant elle dispose d’une offre d’essai gratuite qui permet de se faire une idée précise de ses capacités.

SEMrush vous permettra surtout de consulter les classements de vos concurrents et leurs positions. Vous pourrez analyser leur stratégie, découvrir leurs priorités et en inspectant leur site observer les techniques mises en oeuvre pour atteindre les objectifs.

Notez que Monitorank permet aussi de suivre les positions de vos concurrents mais uniquement sur les mots clefs que vous suivez explicitement.

Comment suivre l’évolution de ses positions organiques de façon globale ?

Nous avons donc vu qu’il est possible de suivre l’évolution de son classement sur Google sur des mots clefs spécifiques en utilisant les outils adéquats. Il est également intéressant de suivre l’évolution de ses positions organiques dans les SERP ( acronyme de Search Engine Result Page) de façon globale.

Au fil du temps – si vous lui accordez de l’attention et que vous publiez du contenu frais régulièrement – votre site va se positionner sur de plus en plus de combinaisons de mots clefs. Il s’agit de mots clefs complémentaires à vos mots clefs de coeur de métier et qui vont vous apporter un trafic non-négligeable. Il est donc pertinent de suivre le nombre de mots clefs sur  lesquels votre site se positionne. C’est de plus un indicateur de la bonne santé de votre SEO.

Des outils gratuits tels que SEMRush ou Ubersuggest proposent cette fonctionnalité. Il suffit d”indiquer une URL de site web (pas forcément le votre, si vous voulez voir comment performent vos concurrents) et vous obtiendrez une estimation du nombre de mots-clefs positionnés dans les SERP.

Les résultats sont rangés par positions, c’est à dire que vous obtiendrez le nombre de mots-clefs positionnés en top 3, en top10, en top 20 et en top 100. Voilà un exemple de suivi ci-dessous, issus de SEMrush pour le site de Mission Internet, notre agence SEO :

suivi de positions organiques

On constate que sur Google.fr, le site dispose de 2700 mots clefs positionnés. La courbe de croissance sur 2 ans est orientée à la hausse de façon constante ce qui est bon signe. En passant la souris sur le mois de juin de cette année, on obtient le détail des positions avec par exemple 57 mots clefs en top 3 et 131 en top 10.

En toute logique, si le nombre de mots clefs positionnés augmente, votre trafic également doit suivre une tendance similaire.  En terme de stratégie, il peut être intéressant de focaliser vos efforts sur les mots en top 20 afin de les faire passer en première page (c’est à dire en top 10) afin de récolter un trafic bien plus significatif car rares sont les internautes qui vont chercher au delà de la première page de Google.

Pour pousser ces mots clefs, il faut soit améliorer le contenu des pages concernées, soit améliorer votre maillage interne pour donner à ces pages une importance relative plus élevée, soit obtenir des liens externes depuis d’autres sites… mais c’est un vaste sujet qui va au delà du but du présent article.

Les limites du positionnement naturel et du SEO

Obtenir de belles positions sur vos mots clefs de cœur de métier est indispensable. Toutefois, cela ne se fera pas en quelques semaines. Selon le degré de concurrence sur internet, vous allez devoir en faire plus et en faire mieux que vos concurrents pour gagner des positions sur Google.  D’autant que, vos concurrents peuvent très bien vous “espionner” pour disséquer votre stratégie et l’imiter. Le SEO demande donc un travail régulier et sur le long terme.

L’analyse des mots clefs sur lesquels se positionner est également assez difficile.  Il est parfois difficile de comprendre l’intention réelle pour une requête donnée surtout si elle est vague. Par exemple la requête “piscine” draine énormément de recherche mais les visiteurs ont-ils vraiment une intention d’achat ? Peut-être cherchent-ils juste une information sur les horaires de la piscine municipale ?

Quoi qu’il en soit, si vous gérez un site web, il est important pour vous de suivre au moins quelques mots clefs essentiels pour voir comment votre site se comporte et comment vos concurrents agissent.  Il est aussi important d’effectuer un suivi de positionnement Google sur l’ensemble de la longue traine pour vérifier que votre site se positionne sur de nombreuses requêtes ce qui vous donnent des indices de grande valeur sur des opportunité de nouveaux mots clefs à travailler.

Découvrez Divi, le meilleur thème WordPress

✔︎ Constructeur visuel intuitif sans code
✔︎ niveau de qualité professionnel
✔︎ mises à jours et SAV à vie inclus

Sur le même sujet :