Améliorez vos positions Google grâce à une courbe de CTR personnalisée

par | 1 Déc 2020 | Référencement naturel

courbe de CTR

Souvent le SEO est un vrai travail de fourmi. J’avoue que jusqu’à il y a encore peu de temps j’étais souvent en mode bourrin en ne considérant – presque – que les optimisations globales à l’échelle du site : la rédaction, la sémantique, le maillage et le netlinking comme gros leviers d’action (ce qui reste efficace).

Depuis quelques temps, je me fais violence, et je m’intéresse aussi à chaque page du site de façon séparée. Comment cette page reçoit t’elle du jus, comment le distribue t’elle, quel est son score SEO, répond t’elle à l’attente du visiteur en terme de contenu et d’UX etc… et gros morceau : j’essaye d’optimiser son CTR au maximum.

Le rapport entre CTR et positions dans Google

Le taux de clic (CTR) dans les pages de résultats (SERP) de Google est un critère déterminant. Si votre taux de clic est trop bas, vous perdez des visiteurs et si votre CTR est trop bas, Google n’aura aucun intérêt à positionner votre site en haut de ses résultats car il considère que votre contenu ne répond pas bien à la requête.

Il y a plusieurs moyens d’améliorer son CTR :

  • rédiger un titre de page qui accroche le visiteur
  • rédiger une description de page qui détaille bien son contenu et donne envie d’en savoir plus
  • afficher des rich snippets : petite vignette, avis des utilisateurs…
  • et encore d’autres joyeusetés

Quick win : trouver les faibles CTR et les améliorer

Tous les 3 mois, je me fais une séance d’optimisation des CTR. Sur un site qui dispose de 20 pages, c’est assez rapide. Sur un site e-commerce qui contient des milliers de produits, c’est coton… mais c’est aussi un quick win (que je pourrais traduire trivialement par « bonne pratique apportant un gain rapide et significatif »).

Pourquoi est-ce un quick win d’améliorer ses CTR ? Prenons un exemple.

Vous avez une page de votre site qui remonte en position 6 selon la Google Search Console. Elle fait 10.000 impressions avec un CTR de 0,5 % (pas glop donc). Imaginez que vous modifiez son titre et description et que vous obteniez un CTR de 1 % seulement, cela fait 50 visiteurs en plus par mois d’un seul coup(et en fait surement bien plus car en améliorant le CTR vous gagnerez aussi des positions et donc des clics bonus) (Petit calcul rapide : (1-0,5) x 1000)  et pour une requête… Faites cela 10 fois et c’est un gain de au moins 500 visiteurs par mois obtenu en quelques minutes de travail.

Mais pour améliorer un CTR encore faut-il décider de ce qu’est un bon CTR et un mauvais CTR. C’est ici qu’il faut avoir sous les yeux sa courbe de CTR par position.

Visualiser sa courbe de CTR par positions

Une courbe de CTR personnalisée pour votre site vous permet de savoir quel est le CTR moyen de vos pages à chacune de vos positions. Par exemple pour une page en position 1, votre ctr est en moyenne de 40% et pour une page en position 11, votre CTR est de 0,5%…

Dès lors, il vous suffit de comparer le CTR d’une page avec celui de la moyenne pour la même position pour savoir si vous pouvez l’améliorer ou pas. Par exemple, vous avez une page qui ranke en position 3 sur un mot clef lambda avec un CTR de 1%, si la moyenne de vos pages en position 3 est de 5% alors vous savez que vous pouvez faire mieux.

Créer sa courbe de CTR

Je vais donc vous montrer comment créer votre courbe de CTR pour votre site (ou dans ce cas précis un tableau que je trouve plus lisible mais cela revient au même).

D’abord, connectez-vous à votre Search Console.

Vous allez dans l’outil « Performances » et sur une période de 3 mois, vous allez filtrer vos requêtes en n’affichant que les mots clefs qui ont généré au moins 1000 impressions. En fixant ce seuil assez élevé, je me prémunis contre des biais possibles : sur 1000 impressions la loi des grands nombre s’applique suffisamment pour avoir des stats fiables. A partir de 300 cela doit être suffisamment proche de la réalité également si votre site reçoit moins de trafic et que vous n’avez pas le choix.

Vous allez maintenant exporter ceci au format Excel (bouton en haut à droite). Attention, la Search Console ne permet d’exporter que les 999 premiers résultats classés par nombre de clic. Cela suffit généralement pour des petits et des sites de taille moyenne. Si vous voulez analyser un plus gros site, il faudra en passer par un export via Google data Studio.

Ouvrez votre export dans Excel, vérifiez et au besoin filtrez les résultats ayant moins de 1000 impressions. Si besoin enlevez aussi les requêtes portant sur votre nom de marque qui génèrent un CTR beaucoup plus élevé et qui faussent les résultats.

Créez un tableau croisé dynamique qui va analyser l’ensemble de votre export.

Pour les lignes, glissez le champ Position. Pour les Valeurs, glissez le champ CTR. Cliquez sur le petit (i) pour modifier la valeur et choisir une moyenne.

Vous allez maintenant cliquer droit dans le tableau dynamique sur la colonne des positions et choisir l’option « Grouper » et demande un regroupement par tranche de 1. Ceci permet d’avoir des segments plus lisibles.

Vous devez obtenir ce résultat :

tableau croisé dynamique CTR Google

ET plus spécifiquement, voilà le tableau de CTR qui m’intéresse. Il se lit de la façon suivante : Les requêtes positionnés entre la position 1 et 2 ont un taux de clic de 35% en moyenne. Celles qui sont en position 27-28 ont un CTR de 1%

tableau CTR

Note : Je me rend compte que au delà de la position 20 cela devient moins significatif, voire bizarre avec un taux de clic de 23% pour les positions 24-25… surement un résultat à filtrer en y regardant de plus près. En fait, au delà de la première page, les taux sont si bas qu’ils deviennent peu significatifs…

Vous êtes e-commerçant ?

Découvrez comment :

✔︎ booster votre réputation
✔︎ surprendre et enchanter vos clients
✔︎ éliminer les erreurs de préparation de commande

Solution e-commerce

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *