Création de site internet : tout ce qu’il faut savoir avant de se lancer

par | 26 Juin 2020 | Création de site internet

Nous savons d’expérience qu’il est parfois intimidant de contacter une agence web pour lui parler d’un projet de création de site internet. C’est surtout le cas quand on est un indépendant ou une PME et que le web n’est pas son coeur de métier. Voilà pourquoi nous avons publié ce guide qui se veut le plus complet possible. Objectif : répondre à un maximum de questions à propos de la création de site internet pour vous permettre de vous sentir plus à l’aise avec tout ce que cette démarche implique.

Quels sont les différents types de sites internet ?

Commençons par enfoncer quelques portes ouvertes. Quand nous parlons de site internet, nous pourrions aussi bien parler de site web. Ce sont des synonymes. Un site internet, dans sa définition la plus simple, consiste en un ensemble de pages web, reliées les unes aux autres par des liens et disposant généralement de formulaires de contact, d’achat, d’inscription…

Les différents types de sites internet sont :

  • le site vitrine
  • le site e-commerce
  • le blog
  • la landing page
  • le site privatif
  • le forum
  • la marketplace

Qu’est-ce qu’un site vitrine ?

Un site vitrine est un ensemble de pages web dont le but est de présenter une expertise ou un savoir-faire. Il se compose généralement d’une page d’accueil qui résume l’activité de l’entreprise ou de la personne, d’une page qui présente son offre et d’un formulaire de contact. Ajoutez à cela une page de mentions légales obligatoire et le compte est bon.

Dans la cadre d’un processus de création de site internet, il est tout à fait possible de commencer par un site vitrine puis d’évoluer vers une forme plus complexe dans un deuxième temps.

Qu’est ce qu’un site e-commerce ?

Un site e-commerce permet de vendre en ligne. Il propose donc un catalogue de produits ou de services, des fiches produit, généralement un système de de gestion de stock, une passerelle de paiement sur internet, un espace client pour gérer son compte, un moteur de recherche…

On distingue le site e-commerce multi-produits qui en est la version la plus courante et qui propose un catalogue de plusieurs produits rangés par catégories, et le site e-commerce mono-produit qui permet de ne vendre qu’une unique produit ou service, comme par exemple un e-book, avec une mise en scène différente de l’offre.

Qu’est ce qu’un blog ?

Le terme de « blog » est la contraction de « business log » c’est à dire « journal d’activité » en français. Le blog est un type de site internet qui vise à partager au quotidien une actualité personnelle ou en rapport avec son activité. Les articles – au sens journalistique – sont publiés par ordre antéchronologique (le plus récent en premier)  de façon à mettre l’accent sur les actualités les plus fraîches.

Un blog peut se suffire à lui-même ou être associé à un site vitrine ou à un site e-commerce. Il permet de communiquer sur ses nouveautés, son actualité ce qui est excellent pour votre image et pour votre référencement naturel, nous verrons ces points plus bas dans cet article.

Qu’est ce qu’une landing page ?

Une landing page est littéralement une page d’atterrissage. C’est usuellement une page web unique qui contient toutes les informations suffisantes pour que son visiteur puisse prendre une décision et effectuer une action précise : appeler un numéro de téléphone, envoyer une demande de devis, laisser son adresse email voire même vous liker sur Facebook…

Une landing page peut tout à fait présenter l’ensemble de votre activité de façon très concise : ce que nous faisons, pourquoi ne le faisons bien, qui sommes-nous et comment nous contacter. Chaque section est alors présentée l’une en dessous de l’autre dans une page unique. C’est un format assez courant désormais car il s’adapte bien à la navigation sur mobile qui se fait de façon verticale avec un scroll rapide du pouce.

En savoir plus sur le principe de la landing page

Qu’est ce qu’un site privatif ?

L’enseigne Vente privée à démocratisé avec succès ce concept. Sur ce type de site, vous devez vous inscrire au préalable pour pouvoir accéder au contenu. Il peut s’agir d’offres commerciales mais aussi d’un catalogue de e-book ou de formation en ligne par exemple. Le point commun c’est qu’il existe un espace membre accessible sur identifiant et mot de passe.

Ce type d’accès restreint peut aussi être utile pour élaborer un intranet (site web réservé à un usage interne au sien d’une entreprise) ou d’un extranet pour partager des informations avec des partenaires et fournisseurs.

Qu’est ce qu’un forum ?

Le forum est désormais bien connu, c’est un incontournable du web bien qu’il ait pris un petit coup de vieux avec l’avènement des réseaux sociaux et des groupes Facebook ou Whatsapp. Un forum est un site web qui permet d’échanger des messages entre internautes sur un sujet précis. Les messages restent accessibles afin de permettre à quiconque ayant la même question de trouver la solution si tant est qu’elle a été publiée avant qu’un modérateur n’ai fermé le fil en raison d’une bataille rangée d’experts sur la question avec force noms d’oiseaux  🙂

Qu’est-ce qu’une marketplace ?

La marketplace est une version évoluée du site e-commerce. Ce type de site internet met en relation X acheteurs avec X vendeurs. C’est donc une plateforme qui sert d’intermédiaire entre l’offre et la demande. Le modèle économique de ces plateforme repose sur le fait que l’argent perçu sous forme de commission lors de chaque vente permet de mutualiser les efforts marketing pour attirer un maximum de trafic sur le site. C’est le principe qui a fait le succès d’Amazon pour ne citer que lui.

Un peu de technique

Promis, on ne va pas vous écraser sous les termes barbares mais le fait est qu’un site web repose sur un ensemble de technologies sont il est important de bien comprendre le rôle respectif.

De façon très simplifiée pour pouvoir accéder à un site internet, il faut que celui-ci soit hébergé sur un serveur, c’est à dire à un ordinateur connecté à internet et qui autorise les accès depuis l’extérieur. C’est l’architecture client-serveur. Les serveurs sont de puissants ordinateurs sans écran rangés dans des salles climatisées et reliés au web par une fibre optique très rapide.  Sur leur disque du se trouve votre site web sous la forme d ‘un ensemble de lignes de codes.

Un site web moderne repose sur plusieurs langages de programmation.

Le HTML permet à lui seul de créer un site internet. On parle parfois de site statique par opposition à un site dynamique. Point de jugement de valeur ici, le terme de statique décrit une réalité technique : le site statique n’a pas besoin d’une base de donnée pour fonctionner au contraire du site dynamique. Autrement dit, le texte que vous lisez sur une page est réellement incrusté dans le code de la page codé en HTML qui est une façon de structurer l’information par un jeu de balises prédéfinies.

Le CSS est le langage qui permet de designer l’apparence du site. Le CSS permet de définir les propriétés des éléments HTML : taille, couleur, espacement, position des titre, du texte, des images, des champs de formulaire etc…

Le PHP est la langage qui permet d’insérer dans une page des appels à une base de donnée : du texte par exemple. Ces appels sont effectués en MySQL qui est un langage permettant d’effectuer des requêtes sur cette base de donnée : par exemple un filtrage par date et par catégorie de texte.

Il faudrait aussi citer le Javascript, le XML, le JQuery… et bien d’autres encore…

Heureusement, les CMS ont fait leur apparition

LE CMS (en anglais Content management System) est un Système de Gestion de Contenu. C’est une interface élégante et simple qui permet à un non-technicien de publier de l’information sur internet sans savoir coder en HTML, en PHP ou en CSS… C’est donc un gain de temps considérable pour permettre à des spécialistes d’autres domaines que le web de partager leur savoir. ouf !

Le CMS permet de publier ou de modifier du contenu web (texte, image, vidéo…) avec une interface visuelle intuitive. Une rapide formation permet d’en appréhender l’essentiel en quelques heures. C’est l’équivalent d’un client mail qui permet d’envoyer un email sans savoir coder, avec plus d’options cependant.

Le CMS le plus connu est WordPress. Ce système sert de socle à plus de 30% des sites internets du monde.

Il en existe d’autres par exemple Dotclear pour la publication de blog, Prestashop pour le e-commerce etc…

Qu’est-ce que WordPress ?

WordPress est un CMS populaire. A son origine, il permettait de publier un blog de façon rapide sans connaissances techniques. Aujourd’hui, le système a évolué. WordPress est désormais une plateforme. C’est un socle de base sur lequel vous pouvez ajouter des extensions pour créer une application de votre choix.

Il existe des dizaines de milliers d’extensions pour tous les usages. Vous voulez créer un site de formation en ligne : il y a une extension pour ça. Vous voulez vendre en ligne : il y a une extension, elle se nomme Woocommerce. Vous voulez créer un extranet ? Installez donc Memberpress. La liste est sans fin et répond à tous les besoins.

WordPress a un autre avantage et pas des moindres : son apparence peut-être modifiée en quelques clics avec des « thèmes ». Un thème est un « design de site » dans le langage courant. En installant un thème WordPress, vous obtenez un site d’une apparence tout autre en quelques secondes : vous aviez un site qui ressemblait à un magazine d’information américain, en 3 clics votre site ressemble désormais à celui d’un fan de scrapbooking dans sa période rose.

Comment installer WordPress sur mon serveur ?

WordPress est gratuit. Le fichier compressé contenant son code est disponible à tout un chacun en français ici.

Vous devez le dézipper, uploader le dossier sur votre serveur avec un client FTP puis créer une base de donnée SQL et renseigner les identifiant d’accès à cette base depuis le fichier de configuration… mais ça, c’était avant !

Désormais, la plupart des hébergeurs proposent une installation du module de façon automatique dès l’achat du serveur pour simplifier grandement la création de site internet. Ce qui revient à poser la question suivante :

Quel hébergement choisir ?

Vous devez donc privilégier un hébergeur qui vous permettra d’installer WordPress (ou tout autre CMS de votre choix) de façon native sur votre serveur.

Je n’ai pas d’actions chez eux mais je recommande usuellement 02switch, un hébergeur français qui propose du tout illimité (espace de stockage, bande passante…) pour 60 euros TTC par an. Leur SAV est très réactif et ils proposent une interface Cpanel très pratique pour gérer tous les paramètres du serveur (si vous ne voulez pas y toucher, ça marche très bien sans rassurez-vous).

En alternative il y a aussi OVH, autre hébergeur français, un des plus gros du secteur à l’échelle mondiale. Leur offre est moins chère mais leur SAV bien plus lent et la formule de base est très limité en espace de stockage. Si vous avez des photos par exemple, vous risquez d’être vite coincé.

interface cpanel pour WordPress

Interface Cpanel avec l’installateur de WordPress

Comment choisir son nom de domaine ?

Vous devez ensuite choisir votre nom de domaine. Il s’agit du votre-nom.com qui va permettre aux internautes de vous retrouver facilement depuis leur navigateur web. J’ai rédigé un guide très détaillé sur le sujet ici, je vous le recommande.

Pour résumer, lorsque vous prendrez votre hébergement, vous pouvez en même temps prendre votre nom de domaine. C’est le meilleur choix si vous débutez car alors, tous les paramétrages seront fait automatiquement ce qui vous évitera de devoir modifier des outils comme une zone DNS.

Un site optimisé pour le référencement naturel (SEO) ?

Le référencement naturel est un moyen privilégié pour obtenir plus de visiteurs sur son site internet. Votre site doit donc être optimisé pour le référencement naturel (SEO) et ceci dès le départ.

C’est un vaste sujet mais un site bien optimisé pour le SEO répond aux critères ci-dessous :

  • il doit s’afficher rapidement
  • chaque page doit être accessible depuis une autre page (pas de page orpheline)
  • son contenu doit être unique et non-dupliqué
  • les pages les plus importantes doivent se trouver dans votre menu
  • chaque page doit cibler un mot clef important pour vous ainsi que ses déclinaisons
  • chaque page doit posséder un meta titre et description correctement renseignée
  • la structure des titres (H1, H2, H3 etc…) doit être cohérente

Le SEO est mon sujet de prédilection aussi, vous trouverez de nombreux tutoriels ici.

Quelles informations de base faut-il communiquer sur son site internet ?

Le meilleur conseil que je puisse donner est de faire simple et de se concentrer sur l’essentiel. La règle de base est que les internautes ne lisent pas les sites, ils picorent les informations en s’attardant sur les titres ou les visuels, puis, si le sujet les interpellent, ils lisent éventuellement le détail.

Votre site dans sa version la plus dépouillée doit proposer les informations suivantes :

  • ce que vous faites (en une phrase, souvent en accroche)
  • pourquoi vous le faites bien ?
  • qui vous êtes, votre expérience, vos clients et références
  • votre offre détaillée : une page par service / produit
  • éventuellement vos résultats par le passé
  • et vos tarifs si c’est pertinent

Il s’agit  d’une présentation du type : qui, quoi, quand, comment, combien. Assez classique j’en conviens mais efficace. Avec l’aide d’une agence web de communication, vous pourrez approfondir cette approche bien entendu en essayant de déterminer vos points forts, vos points de différenciation vis à vis de la concurrence et quels sont les facteurs clefs de succès pour votre activité sur internet.

Comment être convaincant sur internet ?

Vos visiteurs vous offrent un temps de cerveau humain plus que court. Vous devez donc faire passer votre message clef de façon instantanée. Ensuite, vous devez convaincre que vous êtes bon dans ce domaine car vos visiteurs ne vous connaissent peut-être pas encore.

J’insisterai sur un aspect essentiel : la réassurance.

En résumé, il s’agit de rassurer votre visiteur sur plusieurs points, par paliers :

  • existez-vous vraiment, qui se cache vraiment derrière ce site ?
  • êtes-vous vraiment aussi bon que vous le dites ?
  • vos services répondent-ils à mon besoin ?
  • quelles garanties ai-je une fois le paiement effectué ?

Vous pouvez lever ces objections en présentant toute une série d’arguments que je liste dans l’article ici.

Exploitez la puissance du média internet

Dans le cadre d’une création de site internet, n’oubliez pas d’inclure une approche dynamique. Il ne s’agit pas d’une plaquette papier mais bien d’un média vivant.

Ajouter les éléments ci-dessous apportera un plus à votre site :

  • vidéo et/ou petites animations explicatives
  • blog
  • chat en direct
  • système de ticket pour le SAV
  • affichage des avis clients en ligne
  • un fil d’actu issu de votre page Facebook ou Linked In
  • des témoignages de clients postés sur Instagram

Une page Facebook suffit-elle en guise de site internet ?

Il est possible de créer une page Facebook qui présentera très succinctement votre offre et votre profil. Toutefois, je ne recommande pas cette solution pour plusieurs raisons, principalement 2 :

  • si demain Facebook décide de fermer votre page, vous n’aurez AUCUN recours, vos contacts, vos contenus seront perdus à jamais
  • une page Facebook ne permet pas de détailler finement votre offre commerciale

Avoir une page Facebook est assurément une bonne pratique mais elle est complémentaire au processus de création d’un site internet plus complet.

Un site responsive c’est quoi ?

Un site internet responsive est un site dont l’affichage s’adapte à la taille de l’écran de l’appareil qui permet de le consulter.  Un site responsive est donc consultable depuis un ordinateur, une tablette ou un smartphone sans rupture de charte graphique et avec une ergonomie adaptée à chaque appareil.

Le concept de site responsive est devenu prévalent avec l’avènement des smartphones. La pratique mise en oeuvre lorsque l’iPhone a chamboulé notre façon de surfer sur internet était de créer une version bis d’un site prévu initialement pour ordinateur. On devait donc maintenir 2 sites une version PC et une version mobile qui disposait généralement d’un sous-domaine du type m.mon-site.fr.

Par souci de simplification, un site responsive permet aujourd’hui de ne maintenir qu’un seul et unique site au lieu de deux version distinctes. Les différents blocs d’images ou de textes vont glisser les uns en dessous des autres pour s’adapter à une largeur d’écran moindre. Ce procédé repose sur la technique des media queries qui permet d’attribuer un comportement particulier à un élément d’un site selon qu’il est affiché sur mobile ou pc.

Comment élaborer un site techniquement performant ?

D’un point de vue technique, un site performant est un site qui correspond aux critères suivants :

  • il s’affiche rapidement : moins de 2 secondes est un bon objectif
  • il est en ligne 99,99% du temps : la plupart des hébergeurs garantissent une disponibilité presque permanente
  • il ne contient pas de faille de sécurité : si vous utilisez un CMS, il convient de faire des mises à jour quotidiennes du système

Plusieurs technique permettent d’améliorer la vitesse d’un site web.

Pour gagner en vitesse, l’utilisation d’un système de cache est recommandé. Lorsqu’une page est appelée par un internaute, le serveur doit «générer cette page à la volée : chercher et insérer le contenu adéquat dans la base de donnée, charger des scripts divers (cookies…), assembler l’ensemble et l’envoyer vers le navigateur… Cel se fait en quelques dixièmes de seconde mais en utilisant un système de cache on peut économiser ce temps précieux. Toutes les pages du site sont préalablement générées puis enregistrées telle qu’elle sur le serveur. Lorsqu’un internaute appelle une page, c’est la version pré-enregistrée qui s’affiche, ce qui économise tout le processus décrit ci-dessus.

Pour accélérer l’affichage des page, il est aussi possible d’utiliser un CDN (Content Delivery Network, en français Réseau de Livraison de Contenu). C’est surtout valable si votre site est utilisé dans le monde entier. Plutôt que d’avoir une version de votre site sur un serveur basé en France, vous disposez de plusieurs version réparties sur de multiples serveurs aux 4 coins de la planète ce qui réduit la distance que les données doivent parcourir à chaque appel.

Vous pouvez tester la vitesse d’affichage de votre site en utilisant l’outil Pingdom par exemple, qui vous donnera des pistes d’améliorations techniques.

exemple de rapport pingdom

Exemple de rapport de performances et de vitesse d’affichage d’un site avec Pingdom

Comment bien sécuriser mon site web ?

Sécuriser un site web repose sur un ensemble de bonnes pratiques.

La première est sans conteste d’effecteur une sauvegarde quotidienne de l’ensemble du site : images, contenus, bases de données… 02switch ou OVH effectuent cette sauvegarde quotidienne de façon automatique. En cas de souci, vous pouvez rétablir votre site dans une version antérieure en quelques secondes. A titre personnel et pour mes clients, j’effectue une triple sauvagrde :

  • la sauvegarde automatique de l’hébergeur
  • une sauvegarde sur le serveur avec un module WordPress spécialisé
  • cette sauvegarde est dupliquée vers un autre serveur chez un autre hébergeur
  • et il m’arrive d’effectuer une sauvegarde manuelle avec un autre module (Duplicator) avant d’entreprendre de gros travaux

Une bonne pratique consiste également à disposer d’un version de test ou de pré-production de son site internet. C’est un duplicata exact de votre site sur une adresse cachée et accessible sur mot de passe. Vous pouvez y tester les modifications techniques ou des mises à jours de module avant de les effectuer sur votre site en production. 02switch permet de créer une version de test d’un site en quelques clics.

Si votre site repose sur un CMS, une mise à jour au moins hebdomadaire de l’ensemble du système est indispensable :

  • mise à jour du CMS
  • mise à jour des extensions
  • mises à jour du thème

Il faut aussi effectuer une mise à jour du serveur occasionnellement, surtout de PHP.

La tentation est grande avec un CMS tel que WordPress d’installer une foultitude d’extensions pour ajouter de nombreuses fonctionnalités à son site. C’est si pratique, pourquoi se priver ? Sauf que chaque extensions ajoutée rajoute une couche de complexité au système. Chaque extensions, ajoute un risque de faille de sécurité ou d’incompatibilité avec une autre extension… A titre personnel, j’essaye de réduire le nombre de modules au strict minimum.

Comment savoir combien de visiteurs viendront sur mon site ?

La solution la plus simple pour suivre le nombre de visiteurs d’un site est d’installer un outil de suivi statistique. Google Analytics est un des plus usuels et il est gratuit. Il s’installe par le biais d’une extension WordPress ou en ajoutant quelques lignes de code sur toutes les pages du site.

Google Analytics donne accès à une quantité phénoménale de données : nombre de visiteurs, nombre de sessions, durée des sessions, parcours des visiteurs sur le site,  pages les plus vues, nombre de ventes.. et tout cela peut être filtré ou trié selon de multiples dimensions : par période, par origine de la visite etc…

Google Analytics permet par exemple de répondre à des questions du type : combien de visiteurs issus de résultats organiques de Google (son moteur de recherche) ont-ils visité ma page de contact après avoir vu ma page d’accueil ? C’est donc un outil d’aide à la décision fantastique.

statistiques Google Analytics

Courbe de trafic d’un site internet mesuré avec Google Analytics

Faut-il recourir à une agence pour la création de son site internet ?

Pour créer votre site, vous avez plusieurs solutions :

  • le faire vous même
  • passer par un freelance
  • passer par une agence

Faire son site soi-même, quand on est pas du tout du métier, c’est objectivement possible. Vous allez probablement y passer plus de temps pour bien en maitriser les bases et ajuster le site exactement à votre vision. Avec des tutoriels, la tâche est moins ardue qu’il n’y parait et c’est un bon moyen de monter en compétence tout en gardant la main sur vos outils de communication.

L’inconvénient c’est que vous n’aurez pas de garanties que le site est optimisé pour le référencement, bien sécurisé, que le tracking statistique est bien implémenté… Vous ne disposerez pas non plus d’un regard extérieur sur votre activité.

C’est ici que l’agence web apporte une vraie valeur ajoutée.

L’agence web (sérieuse) ou le freelance fera un comparatif (benchmark) de vos concurrents, de leurs points forts et de ce que votre site peut faire de mieux. Avec un regard externe sur votre activité, elle pourra déterminer le bon angle d’attaque pour votre communication et décider du message principal et de ce qui est secondaire.  L’agence aura aussi à coeur d’identifier les Facteurs Clefs de Succès pour un site internet dans votre branche d’activité.

Il s’agit donc d’un travail tout autant technique que stratégique.

Combien coûte une création de site web ?

La réponse est exquise : ça dépend.. et ça dépend d’énormément de facteurs :

  • CMS ou pas, et si oui quel CMS ?
  • utilisation d’un thème déjà prêt ou création graphique intégrale ?
  • design de logo ou pas ?
  • type de site : e-commerce ou sitre vitrine ?
  • formation et prise en main incluse ?
  • etc…

Pour ne pas faire une réponse frustrante, je vais vous donner quelques pistes tarifaires :

Pour un site e-commerce, comptez au moins 2500 euros ht pour un système complet avec catalogue, système de paiement, design des pages (fiche produit, accueil, contact…) et une formation. Ce tarif est susceptible d’augmenter selon les options souhaitées : optimisation et/ou audit SEO, formation approfondie, mise en place de connecteurs divers (newsletter, prestataires de livraison…)…

Pour la création d’un site internet vitrine comptez 400 euros ht pour une page d’accueil, une modèle de page interne, une page de contact avec formulaire et une page qui-sommes-nous ainsi queune formation de 2 heures à la prise en main de wordpress.

Quelles évolutions demain pour les sites internet ?

La crise du Covid et le confinement qui en a découlé a mis en exergue l’impérieuse nécessité d’avoir un site internet pour proposer à minima du click and collect ou idéalement de la livraison à domicile pour des commerçants ou une plateforme de video chat pour les professions libérales.

Je crois que la tendance forte pour demain est au e-commerce. Tout commerçant doit pouvoir proposer à ses clients habituel une alternative pour passer commande et être livré.. de façon écologique, ce qui est une autre tendance de fond.

Les internautes sont en recherche de plus d’authenticité et de relations directes avec les e-commerçants. Aussi, je pense que les solutions de chats en ligne, de SAV réactif,  d’intégration des réseaux sociaux seront prépondérantes à l’avenir.

Autre tendance actuelle, la simplicité. Les interfaces web tendent vers plus de simplicité, moins de tape à l’oeil et de bling-bling. c’est à la fois moins cher à faire évoluer (pas besoin de graphiste ou d’intégrateur web pour faire une changement) et plus facile à consulter pour l’internaute.

En conclusion, qu’est ce qu’un bon site internet ?

Un adolescent de 14 ans est aujourd’hui capable de créer un site e-commerce en quelques heures. Mais ce site sera t’il efficace commercialement ?

Selon moi, un bon site web doit répondre aux exigences suivantes :

✔︎ il doit être honnête et transparent

Le story telling doit être cohérent, vos valeurs doivent être mises en avant et vous devez prouver que ces valeurs se traduisent en actes. Par exemple : l’écologie vous touche et vous souhaitez en faire plus l’environnement ? Alors il faut le prouver à vos visiteur avec des emballages recyclables ou compostables et une politique de compensation carbone effective certifié par un organisme indépendant.

✔︎ il doit être rapide et simple

Un visiteur doit comprendre en 5 secondes ce que vous proposez. Puis il doit comprendre en 10 secondes ce que vous apportez de plus qu’un autre. Et enfin, il doit être rassuré quand à votre sérieux et vos résultats. Il faut donc prouver et rassurer au maximum, il n’y a jamais trop de réassurance.

✔︎ un bon site web est optimisé pour le référencement naturel

Ce qui fait la différence sur le long terme entre vous et vos concurrents c’est la persévérance. Il est « facile » de lancer une campagne de publicité à la radio ou sur internet et de dépenser un budget en quelques jours. Il est plus difficile de s’occuper de son site au quotidien, comme on fait grandir un enfant, pour gagner des positions sur Google et chaque jour voir son trafic augmenter. La clef est là et le SEO est un capital durable : vos investissement ss’inscrivent dans la durée.

✔︎ un bon site doit chercher à créer un lien avec ses visiteurs

Chaque fois qu’un internaute arrive sur votre site, vous devez essayer de la transformer en prospect. Autrement dit, vous devez réussir à établir un contact durable. Récupérer son email pour recevoir une newsletter, faire en sorte qu’il like votre page Facebook, qu’il vous contact via un chat, qu’il vous appelle, qu’il essaye un produit ou un service… C’est la technique du pied dans la porte qui ne date pas d’hier.

Découvrez Divi, le meilleur thème WordPress

✔︎ Constructeur visuel intuitif sans code
✔︎ niveau de qualité professionnel
✔︎ mises à jours et SAV à vie inclus

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *