Combien coûte un site internet ?

C’est une des questions les plus fréquentes : combien coûte un site internet ? Il n’y a hélas pas de réponse toute faite car le proverbial “ça dépend” est de mise. Toutefois, il est possible de donner un ordre de grandeur selon divers cas de figure.

1- Si vous souhaitez réaliser un site vitrine ou institutionnel

Vous souhaitez réaliser un site de présentation de votre activité, sans faire de e-commerce. Dans ce cas de figure, il y a – de façon très schématique – 2 options :

Option 1 : vous souhaitez un site fait sur mesure

Pour voir le jour, votre site passera entre les mains de nombreux spécialistes. D’abord un graphiste qui en élaborera le design sous forme d’images (Tarifs généralement constatés : de 300 à 400 euros la journée) puis un intégrateur qui découpera cette image et la transformera en lignes de code (tarifs : de 300 à 400 euros la journée)  et enfin un développeur qui mettra ce code sur un serveur et ajoutera quelques fonctions comme des formulaires par exemple (tarifs entre 300 et 400 euros la journée également)

Reste donc à savoir combien de jours cette équipe va passer à travailler sur votre projet. Toujours de façon schématique, on peut considérer qu’il faut une journée de travail pour la page d’accueil du site et une journée de plus pour réaliser 1 à 2 templates de pages internes (tout dépendra de la complexité de ces pages internes mais elles sont en général une déclinaison de la page d’accueil).

Si votre site propose donc une page d’accueil et 2 templates additionnels, on obtient donc 2 jours de travail soit un tarif situé entre 1800 euros et 2400 euros. A cela il faut ajouter la rémunération du chef de projet qui va coordonner ce travail, à raison d’une journée soit 400 euros de plus.

Estimatif final pour votre site vitrine de 3 pages : entre 2200 euros et 2800 euros clef en main.

Option 2 : vous souhaitez minimiser le coût

Si vous avez un budget réduit, une autre alternative consiste à utiliser un “thème” de site déjà prêt. Un “thème” c’est un ensemble de pages prêtes à l’emploi à personnaliser soi-même selon ses besoins. On en trouve de très bons à partir de 50 euros.

Il vous faudra tout de même passer par un intégrateur (tarifs : de 300 à 400 euros la journée) qui “branchera” ce thème à un CMS (Système de Gestion de Contenu comme par exemple WordPress) pour vous permettre ensuite de le personnaliser selon vos besoins et sans intervention extérieure.

Prévoyez aussi une rapide formation d’une journée pour utiliser pleinement les possibilité de votre CMS (Tarif : 300 euros la journée).

Ainsi pour un site clef en main basé sur un thème déjà prêt, comptez environ 700 euros et plus selon vos besoins de personnalisation et de formation.

2- Et combien coûte un site e-commerce ?

Pour un site e-commerce, il faut utiliser une base de site institutionnel comme vu ci-dessus et y ajouter des fonctionnalités : un panier, une gestion de catalogue, de stock et de base client. Il faut également paramétrer un système de paiement.

Option 1 – Pour ces tâches, et pour du sur-mesure, comptez 2 jours de graphiste (réalisation de la page du panier, du processus de commande, de la page de confirmation d’achat… ), 2 jours d’intégration et une journée de chef de projet ce qui revient au doublement du tarif de base pour un site vitrine soit au global environ 5000 euros.

Option 2 – Il est également possible d’utiliser des thèmes prêt à l’emploi pour des sites e-commerce. Le coût global d’intégration revient là aussi – de façon schématique – au double du site de base soit 1400 euros formation comprise.

3- Et plus si affinités

Avoir un beau site ergonomique et vendeur est une chose bénéfique, c’est évident, cependant si il n’est pas fréquenté par des prospects c’est un investissement sous-optimal.

Prévoyez donc dès le départ un budget pour attirer du trafic qualifié sur votre site : référencement naturel, référencement payant (Adwords ou Facebook)… Mieux vaut un site un peu moins beau, mais qui est visité par de potentiels clients. Il faudra y adjoindre un outil d’analyse du trafic sur le site pour mesurer la performance de vos opérations marketing.

Si vous en avez les moyens, prévoyez aussi une vraie stratégie éditoriale de façon à montrer que le site est vivant, que vous avez une activité réelle ce qui est gage de réassurance et est extrêmement bénéfique pour votre référencement naturel.

Enfin, last but not least, prévoyez un dispositif (pop up newsletter, formulaire, quiz, jeu en ligne etc…)  pour capter une partie des visiteurs de votre site pour leur adresser vos meilleures offres par la suite : email pour newsletter, like Facebook, téléphone pour un rappel immédiat etc…

Et bien sûr, si vous avez un projet de site Internet, n’hésitez pas à nous contacter et à découvrir nos prestations en cliquant ici 🙂