Comment créer un site de paroisse : le guide

par | 3 Nov 2016 | Création de site internet

Ça y est, après délibération en commission , c’est décidé, vous allez refaire le site de votre paroisse. Bravo ! Il est vrai que le design du site précédent commence à dater. Et puis, une église missionnaire peut difficilement passer à côté de ce média clef qu’est devenu Internet (et les réseaux sociaux, nous en reparlerons). Le moment est venu de “sortir du canapé” comme dirait François.

Pourquoi refaire le site de votre paroisse est – probablement – une bonne idée

Refaire un site de paroisse ce n’est pas seulement lui donner un petit coup de jeune – même si c’est important. Refaire un site de paroisse c’est surtout doter votre communauté d’un outil de publication de contenus (articles, photos, vidéos…) vraiment facile à utiliser. Et qui dit outil de publication facile dit plus d’articles, plus de mises à jours et plus de fraicheur dans l’information et donc une paroisse qui communique mieux son énergie.

Aujourd’hui un site vivant est plus important qu’un site superbe… mais dont la dernière news remonte à Mathusalem. Bonne nouvelle : les outils modernes permettent d’ajouter nativement un CMS (Système de Gestion de Contenu) qui va faciliter le travail de tous les intervenants sur le site quelque soit leur niveau d’expertise technique. Si vous savez envoyer un email, vous savez publier un article.

Enfin, autre avantage, et non des moindres : votre site sera consultable et adapté aux smartphone. Aujourd’hui plus d’une connexion à Internet sur 2 se fait depuis un terminal mobile. Il est donc fondamental que votre site soit “responsive” c’est à dire que son affichage s’adapte aussi bien à un ordinateur, une tablette ou un smartphone.

Mais par quoi commencer ?

Avant même de parler des outils techniques qui permettent de créer votre site, la première étape est de définir certains points clefs  en commission :

  • Les objectifs du site de votre paroisse : il faudra en choisir un ou deux afin de ne pas diluer le message.
    Souhaitez-vous mettre en avant votre projet pastoral ? Inciter de nouveaux membres à rejoindre votre communauté ? Communiquer avant tout sur les projets et l’actualité ? Mettre en avant les opportunités caritatives pour se mettre au service des autres ? Ou peut-être encore diffuser une catéchèse nourrie au fil des semaines ? Les possibilités sont infinies… et elles vont déterminer la structure même du site.
  • L’équipe éditoriale et son organisation
    Qui va publier sur le site ? Qui sera le responsable de publication ? Qui va se charger de mettre à jour telle ou telle page (par exemple les horaires des messes ou encore l’agenda paroissial…) Qui sera le référent technique en cas de problème ? Qui sera le responsable de publication légal ?

La clef de voute de votre futur site : son contenu

imacLa clef du succès d’un site, ce n’est pas son look  – forcément subjectif – mais bien la richesse de son contenu, à la fois quantitative et qualitative. C’est donc sur ce point que devraient porter de façon prépondérante les discussions lors des réunions de mise en place. Refaire un site, c’est l’occasion de mettre à plat ce qui marche sur le précédent et ce qui marche moins bien.

Voilà une proposition d’approche constructive.

  • Une fois la liste exhaustive faite, il s’agit de ranger tout cela dans des catégories logiques. Idéalement, il faudrait se limiter à 6 ou 7 catégories pour ne pas surcharger l’accueil du site.
  •  Identifier ce qui marche bien sur le site actuel. Pour ce faire, vous pouvez utiliser – si vous en aviez mis un en place –  un outil d’analyse statistique des pages les plus consultées. En général, les horaires des messes, l’agenda paroissial, les informations pour mariages et baptêmes et la page de contact… mais pas que ! Ces pages seront à travailler avec une grande attention et il faudra les mettre en avant dès votre page d’accueil pour un accès rapide et facile.
  • Lister en commission l’ensemble des rubriques que devrait contenir le futur site. A ce stade, contentez-vous de faire tous ensemble un grand brainstorming sans avoir peur de dire une bêtise. Il s’agit de lister absolument tout ce que la paroisse propose sans chercher à classer à ce stade. Il y a des grands classiques : comment faire pour baptiser un enfant, suivre le catéchisme, un mariage (bref les sacrements) etc… présentation du curé, des prêtres, des EAP, adresse des églises mais aussi Parcours Alpha, Zachée, associations caritatives…
  • Enfin, il va falloir assigner aux bonnes personnes le travail de rédaction de chacune de ces rubriques. Une rubrique = une page. D’un point de vue stylistique, et pour une lecture facile sur écran, il faut se borner à des phrases simples (sujet, verbe, complément). Toutes les 3 ou 4 phrases, sauter une ligne pour aérer la page. Enfin chaque page devrait se terminer par un “appel à action”. Il s’agit d’un bouton qui incite le visiteur à l’action : contactez-nous, “en savoir plus”, “voir les prochains rendez-vous”, remplir un formulaire etc…

Différencier contenu chaud de contenu froid

Votre site se composera de rubriques. Ces pages seront peu amenées à évoluer en cour d’année. C’est le contenu dit “froid”, c’est à dire valable toute l’année. L’autre versant de votre site , c’est le contenu chaud, c’est à dire son actualité quotidienne.

Cette actualité doit elle aussi être bien structurée sous peine de rapidement devenir un capharnaüm ou même un légionnaire romain n’y retrouverait pas ses ouailles. Pour éviter cela, il faut aussi en commission définir les catégories d’actualité et limiter au maximum le nombre de catégories.

Et maintenant, passons à la techniqueserveur

A ce stade, vous avez donc du contenu prêt à être publié, bien ordonné. Il piaffe d’impatience à l’idée d’être vu de tous. Il faut à présent choisir l’outil technique qui vous permettra de le publier et de le gérer facilement. Elle est loin l’époque où il fallait coder en langage complexe pour créer un site. Désormais, on utilise plus volontiers un CMS. Ce sont des logiciels qui s’installent sur un serveur distant et qui vont permettre de gérer tous les aspects de votre futur site.

Il existe des centaines de CMS différents. Je vous en recommanderais un seul. Il s’agit de WordPress.
Pourquoi lui ?

  • C’est le plus répandu, il fait fonctionner plus de 60% des sites internet du monde, du simple blog aux titres de presse nationaux, donc très flexible.
  • il est très simple d’usage et d’installation
  • il est mis à jour de façon régulière et donc très sécurisé
  • des milliers de modules (des petites applications) gratuits peuvent s’y greffer en 3 clics pour ajouter des fonctionnalités incroyables à votre site (on va y revenir plus bas)
  • des milliers de thèmes (le look du site) sont disponibles, tous très professionnels et de nombreux gratuits

Pour installer votre WordPress, vous pouvez consulter le site francophone qui vous indiquera tout très en détail. Attention : je vous recommande chaudement de préférer la version à installer vous-même plutôt que la solution hébergée par l’entreprise WordPress.

En résumé : vous téléchargez un zip, vous le décompactez puis l’envoyez vers un serveur via un client FTP et vous lancez l’installation. Certes, il y a un degré de complexité supplémentaire à le faire soi-même mais il vaut le coup car ensuite, vous serez libre de faire tout ce que vous voulez de votre WordPress.

Comment héberger mon site de paroisse ?

voute-egliseVotre contenu est donc prêt. Votre WordPress est téléchargé. Maintenant, il vous faut un serveur. Un serveur n’est ni plus n’y moins qu’un ordinateur distant, toujours allumé et qui dispose d’une connexion Internet à très grande vitesse et large bande. Il existe des dizaines d’hébergeurs professionnels. Les plus connus sont OVH (français) et 1and1. Objectivement, leurs services sont proches et leurs tarifs aussi.

Le mieux est d’opter pour une offre mutualisée d’entrée de gamme avec une base de donnée et un espace de stockage FTP. C’est largement suffisant pour un site de paroisse qui n’est pas voué à recevoir des millions de visites. Comptez 5 euros par mois voire moins selon les offres et promotions du moment.

Quel nom pour mon site de paroisse ?

Votre hébergeur vous proposera d’acheter un nom de domaine. C’est l’adresse du site généralement ponctuée d’un .com, .fr ou .org… Vous pouvez en choisir un bien entendu. Notez toutefois que le CEF vous propose de recevoir un sous-domaine du type nom-de-ma-paroisse.catholique.fr.

Je trouve que c’est une bonne solution car cela donne de la visibilité au domaine catholique.fr dans son ensemble et une crédibilité à votre site… mais c’est un sujet à débat en commission. En général, vous disposerez déjà d’un site et donc déjà d’un nom de domaine, géré ou non par le CEF. Il s’agira donc de décider si il est opportun de changer ou non à l’occasion du changement de site.

Quel design pour mon site de paroisse ?design-site

Le site WordPress propose une quantité colossale de thèmes, c’est à dire de designs prêt à l’emploi qu’il est possible d’installer en quelque clics.  Beaucoup sont gratuits et de bonne qualité. Des éditeurs tiers proposent aussi beaucoup de thèmes payants et de très bonne qualité. En général, vous trouverez votre bonheur pour moins de 50 euros. Évitez les thèmes gratuits à télécharger en dehors de WordPress, ils sont très souvent criblés de code malicieux.

Trouver LE thème qui répondra à vos attentes n’est pas chose aisée. C’est peut-être la principale faiblesse de WordPress à l’heure où j’écris ces lignes. Chaque thème fonctionne différemment, avec plus ou moins d’options de paramétrage. Il vous faudra probablement modifier certaines portions directement dans le code et c’est assez chronophage. Rassurez-vous, une fois le bon thème trouvé et paramétré, vous n’aurez plus à le modifier.

A titre personnel j’utilise les service de Elegant Themes. Cet éditeur propose une bonne collection de thèmes clef-en-main. Mais le plus intéressant, c’est leur thème “Divi” qui est extrêmement modulable sans avoir besoin de coder quoi que ce soit. Certes c’est un petit investissement de départ mais c’est aussi un gain de temps colossal par la suite.

Quelques exemples de sites de paroisse

vitrail
Inutile de réinventer la roue. Vous pouvez vous inspirer de nombreux sites de paroisses déjà existants.

Pour commencer, il y a les sites des églises évangéliques anglophones – qui ont une approche très prosélyte (et surtout les moyens de faire réaliser leur sites par des agences spécialisées). L’accroche est en général très percutante. Par exemple Grace Hills Church. Autre approche avec Newspring qui utile de façon intensive la vidéo et met en avant son application mobile. Intéressant aussi, Regen.church, utilise de grands visuels et très peu de texte pour guider les visiteurs.

Si ce style vous plaît, certains éditeurs proposent  à la vente des thèmes de sites de paroisse prêt à l’emploi comme par exemple My Religion disponible pour une 50aine d’euros.

Dans un style plus sobre, j’apprécie le site de la communauté Cornerstone qui met en avant les prochains évènements.

Plus près de nous en France, le site de la paroisse Sainte Blandine du Fleuve au sud de Lyon présente une structure de rubriques très claire dont il est possible de s’inspirer.

Quelques modules WordPress recommandés pour votre site de paroisse

wordpressWordPress permet d’ajouter facilement de nouvelles fonctionnalités à votre site selon vos besoins. Ces modules sont souvent gratuits et s’installent en 3 clics, autant en profiter. Certains modules sont génériques tandis que d’autres apportent une vraie valeur ajoutée aux site de paroisses

Pour commencer, il y a les “grands classiques”. Vous pouvez ainsi ajouter un formulaire de contact, l’abonnement à une newsletter, un accès direct à Facebook ou Twitter, un système de petites annonces, une sauvegarde automatique du site (fortement recommandée). Pour ces usages, il existe des centaines de choix en général de bonne qualité.

Pour les sites de paroisse ou de communauté, certains modules plus spécifiques sont du pain béni. Je vous recommande notamment l’excellent Events Calendar qui permet de gérer un agenda des évènements à venir et des les afficher comme bon vous semble sur votre site.

Il y a aussi le module Praybox, qui permet aux membres de votre site de déposer des intentions de prière à l’attention de la communauté.

Où trouver de belles photos libres de droit

Un beau site internet de paroisse ne repose pas forcément sur une structure complexe, souvent la simplicité fait des étincelles. Par contre, vous aurez besoin d’illustrer vos articles et pages avec de belles photos libres de droit (mais pour lesquelles il faut citer l’auteur ne serait que par courtoisie bien entendu) . A ce titre, je vous recommande Pixabay pour les photos et Freepik pour les icônes.

Aller plus loin qu’un simple site : les réseaux sociauxsocial

Pour ouvrir un peu le sujet et en guise de conclusion, je dirais qu’aujourd’hui avoir un site vivant et actif est nécessaire mais pas suffisant. Pour s’adresser à la communauté, il faut aller là où elle se trouve. Et de fait, les internautes – et en particulier les plus jeunes – sont de plus en plus sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Instagram…

Il me semble indispensable d’inclure une réflexion de fond sur l’usage que souhaite faire la paroisse de ces nouveaux médias. A minima, la bonne pratique est d’ajouter un module qui va se charger de publier automatiquement les nouveaux articles de votre site sur Facebook et Twitter… sans perdre de vue que les “socionautes” sont susceptibles d’y ajouter directement des commentaires et d’y poser des questions, ce qui implique que quelqu’un dans votre équipe écoute et puisse répondre… rapidement.

Dans un second temps, peut-être serait-il pertinent de segmenter la communication de la paroisse sur Facebook qui est massivement fréquenté par les moins de 35 ans. Une soirée de louanges festive y trouvera un peu plus d’écho qu’une veillée de prière  pour les veuves. Bien entendu, cela relève des spécificités de votre paroisse.

Les réseau sociaux sont cependant un vaste sujet qui mérite largement un article à part entière. j’aurais donc plaisir à en écrire un ultérieurement.

Si vous avez des questions pour la mise en place de votre site de paroisse, n’hésitez pas à me contacter !

Découvrez Divi, le meilleur thème WordPress

✔︎ Constructeur visuel intuitif sans code
✔︎ niveau de qualité professionnel
✔︎ mises à jours et SAV à vie inclus

Sur le même sujet :